Sélectionner une page

Déclaration de Dakar

PRÉAMBULE

  1. Nous, Chefs d’Etat et de GouvernementNous, représentants de plus de 80 pays, de plus de 500 personnalités, de plus de 100 Organisations, de la communauté scientifique, de l’industrie, de la société civile, des média, des décideurs de tous les continents, notamment d’Afrique, réunis à Dakar, Sénégal, à l’occasion de la Rencontre internationale 2016 du NEF, coorganisée avec le Gouvernement du Sénégal,
  1. Nous félicitons des progrès accomplis par le Next Einstein Forum et invitons le Next Einstein Forum à poursuivre et à étendre ses activités.
  2. Réunis par notre foi commune en la science, nous réaffirmons notre détermination à faire de la science et de la technologie les leviers du développement économique et humain de l’Afrique.
  3. Convaincus que seule une jeunesse armée d’une connaissance scientifique du monde sera capable de résister à l’obscurantisme et à son cortège de violences et de discriminations, nous nous engageons résolument à orienter les systèmes éducatifs de nos pays vers les STIM.
  4. Attachés à combattre les discriminations liées au genre, nous nous engageons à promouvoir l’orientation des femmes vers les STIM.

 

INVESTISSSEMENTS DANS LA S&T

  1. Conscients du coût d’une telle orientation de notre système d’enseignement supérieur vers les STIM, nous nous engageons à augmenter les investissements dans la S&T en vue d’atteindre 0,7% du PIB d’ici2020 et 1 % du PIB d’ici

 

ORIENTATION DES JEUNES ET DES FEMMES VERS LES STIM

  1. Nous nous engageons à former deux fois plus de diplômés en STI à l’horizon 2025.
  2. Nous nous engageons à améliorer la qualité de l’enseignement des STIM en Afrique, afin de créer une communauté de diplômés compétitifs au niveau international, disposant des compétences, des connaissances et de la culture scientifique capables de mener l’Afrique vers le développement.
  3. Nous nous engageons à soutenir l’évaluation de la qualité des enseignements en sciences et technologies de nos universités par une autorité indépendante.
  4. Nous nous engageons à renforcer les partenariats entre les universités et le secteur privé, afin de soutenir la préparation à l’emploi des diplômés des STIM dans les universités et les établissements d’enseignement supérieur africains.
  5. Nous nous engageons à accorder une priorité à l’orientation des femmes vers les STIM afin de réduire les disparités de genre dans ce domaine. Nous nous engageons à atteindre un pourcentage de 30 % de femmes dans l’enseignement supérieur d’ici 2020 et de 40 % d’ici
  6. Nous convenons d’appuyer la création et le fonctionnement de réseaux de femmes scientifiques.

 

CREATION D’UN ESPACE AFRICAIN DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

  1. Nous reconnaissons l’utilité des partenariats entre les pays d’Afrique et nous convenons de faire du développement de partenariats intra-africains en matière de science une priorité, en insistant sur le fait que les partenariats doivent être noués sur la base de l’excellence, de la durabilité et de la qualité.
  2. Nous convenons de créer un Fonds continental de Recherche et de Développement des STI en vue d’atteindre les objectifs de la STISA2024, avec la mise en place d’un mécanisme de financement et d’une coordination opérationnelle avant la Rencontre internationale2018 du NEF.
  3. Nous convenons de créer l’Institut du NEF qui, en collaboration avec la Commission de l’Union africaine et les pays membres, l’Académie africaine des sciences et d’autres partenaires, permettra de suivre les progrès scientifiques, technologiques et d’innovation de l’Afrique par le biais de fichiers et de rapports, ainsi que de formuler des recommandations concrètes pour accélérer l’émergence scientifique de l’Afrique.

 

REMERCIEMENTS ET FELICITATIONS

  1. Exprimons notre reconnaissance et nos sincères remerciements au Gouvernement du Rwanda, au Gouvernement d’Afrique du Sud, à l’Union africaine, à l’UNESCO, à l’African Institute for Mathematical Sciences (AIMS), Johnson & Johnson, à Robert Bosch Stiftung, à Carnegie Corporation of New York, à German Research Foundation (DFG), au CRDI (IDRC), à MasterCard Foundation, à Wellcome Trust, à l’Académie africaine des sciences (African Academy of Sciences), African Centre for Technology Studies, à l’Association for the Development of Education in Africa, Elsevier, European School of Management and Technology, Forum for African Women Educationalists, à IBM, à Imaginary, à NORRAG, à Philips et au Secrétariat du NEF;
  2. Nous félicitons les lauréats du NEF: Noble Banadda, Ghada Bassioni, Sherien Elagroudy, Evelyn Gitau, Mohlopheni Jackson Marakalala, Axel Ngonga, Tolullah Oni, Aletta E. Schutte, Komminist Weldemariam, Joseph Ben Geloun, Mouhamed Moustapha Fall, Assane Gueye, Wilfred Ndifon, Hallowed Olaoluwa et Amanda Weltman pour leurs réalisations.
  3. Nous saluons le succès du NEF 2016 et encourageons AIMS et le NEF à poursuivre leurs efforts dans la voie de la promotion de la science et de la technologie dans le monde en général et en Afrique en particulier;
  4. Nous exprimons notre reconnaissance et nos sincères remerciements au Président de la République SEM Macky SALL, au Gouvernement et au peuple sénégalais pour l’accueil, l’hospitalité et le soutien au NEF 2016 à Dakar.
  5. Nous nous engageons à nous rencontrer en mars2018 pour la prochaine édition de la Rencontre internationale du Next Einstein Forum à Kigali, au Rwanda.